Que faut-il faire mois après mois en apiculture ?

Le cycle biologique annuel de l’abeille, s’identifie en 5 phases typiques. Ces étapes sont importantes pour l’apiculteur et pour les colonies. Vous trouverez dans cet article un calendrier détaillé mois par mois. A noter que l’influence de l’environnement sur ces cycles doit également être prise en compte.

Avec les différentes saisons, les colonies d’abeilles vont au cours de l’année avoir des états de développement différents. On appelle cela le cycle biologique de l’abeille qui se décrit en 5 phases. Ces étapes sont très importantes pour l’apiculteur qui va suivre ces essaims au fil des jours.

Phase hivernale    :

Durant cette période qui s’étend de novembre à février la colonie va vivre sur les réserves qu’elle aura fait pendant la bonne saison ou lors du nourrissement effectué par l’apiculteur.

Vous pourrez constater que le poids de la ruche va légèrement diminuer, environ 1 kilo par mois.

La reine va reprendre la ponte en janvier/février et la colonie sera constituée d’abeilles d’hiver qui ont une longue durée de vie. Lors de journée favorable durant la période hivernale, les abeilles en profiterons pour effectuer un vol de propreté, mais leur activité est réduite durant cette phase étant donné que la flore n’offre quasiment aucune ressource. Toutefois, si les températures sont supérieures à 9 °c, elles peuvent récolter un peu de pollen.

En résumé : Novembre à février - le pollen est nul à très rare - La ponte est pratiquement nulle - Pas de miellée - l’activité est réduite à nulle juste des vols de propreté - nourriture : provisions - la population d’abeille d’hiver diminue ou stagne - La floraison est rare ou absente.

Phase prévernale :

Cette phase s’étend de mars à avril. A cause des conditions atmosphériques et notamment des précipitations, l’activité des abeilles est souvent limitée, mais la flore printanière va commencer à fournir aux abeilles du pollen et du nectar (ex : saule, anémones des bois, peupliers).

Avec cet apport de pollen, on va pouvoir constater que l’élevage du couvain s’amplifie.

Cependant, les provisions auront fortement diminué.

Même si avec la naissance du couvain, les abeilles d’été deviennent abondantes, le nombre d’abeilles d’hiver reste élevé.

Dans cette phase d'expansion, l’effectif de l’essaim va s’accroître. Pour l’apiculteur le moment est venu de procéder à la première ouverture des ruches. Il va pouvoir évaluer l’état de la colonie (maladies, présence d’une reine, réfection). Le début de l’élevage des reines se fera vers la mi-avril.

En résumé : Mars à Avril - le pollen est abondant (peuplier/saule) - début de la ponte - les miellée sont nulles à faibles - l’activité est réduite par le froid et la pluie - la nourriture :  surtout les provisions - Disparition progressive des abeilles d’hiver - La floraison est moyenne voir rare.

Phase vernale :

Elle s’étend de début mai à fin juin. C’est le temps de la miellée de printemps. Le poids des ruches peut augmenter considérablement durant cette période car le pollen est très abondant. Le couvain atteint des surfaces moyennes de 50 à 80 dm2 pouvant même aller jusqu’à 120 dm2.

En début de phase vernale les dernières abeilles d’hiver meurent mais beaucoup de jeunes abeilles naissent également à cette période et les butineuses sont beaucoup plus importantes. C’est également le moment ou la ponte des reines atteint son maximum.

L’apiculteur devra être vigilant en raison du début d’hivernage et devra également disposer les hausses dans la ruche et procéder à la pesée.

Résumé : Mai à fin juin - pollen très abondant (arbres fruitiers - pissenlit) - la ponte atteint son maximum - les miellée sont intenses - période d’essaimage et activité des abeilles importante - nourriture : nectar - La population d’abeille d’été augmente rapidement - la floraison est abondante.

Phase Estivale :

Elle commence fin juin et se termine fin juillet début août. C’est la période de la miellée d’été. Lorsque les conditions météorologiques sont bonnes, le poids des ruches augmente considérablement. Après le solstice d’été la colonie va entrer dans une phase de régression et même si l’activité des abeilles est intense, la ponte de la reine devient faible et le couvain diminue. La récolte de miel va donc logiquement suivre le même mouvement. C’est la période du miel de sapin et d’acacia.

La mortalité des abeilles d’été est importante et les abeilles d’hiver font progressivement leur apparition. 

Durant cette phase l’apiculteur pourra introduire de jeunes reines pour renouveler ces vielles reines. 

Résumé : Fin juin à juillet - le pollen est abondant (ronce trèfle…) - pour la ponte début de régression - miellée et activité des abeilles intense - nourriture : nectar - la population est à son maximum puis elle commencera à diminuer - la floraison est abondante.

 Phase estivo-automnale : 

Cette période s’étend de fin juillet et se termine fin octobre. Au début de cette phase les mâles de la colonie, sont expulsés ou tués. Les abeilles réduisent leur activité et leur ferveur est moindre. En général, le poids des ruches va commencer à diminuer, même si à cette période la flore peut offrir encore quelques apports, lierre ou phacélie par exemple. La plus grande partie du pollen sera stockée dans les rayons. C’est elle qui servira pour l’élevage du premier couvain au printemps. Lors de cette phase, la ruche est habitée principalement d’abeilles d’hiver. 

Résumé : Août à Octobre - le pollen est rare - la ponte est faible voir très faible - peu de rentrée de nectar - activité est moyenne voir réduite - nourriture : nectar puis provisions - disparition des abeilles d’été - la floraison est rare.

Le calendrier mois par mois : 

Janvier : 

Préparation des cires de cadres. Poser les pains de candi sur le trou de nourrissement du couvre cadres. En principe en cette période il n’y a rien à faire au rucher mais pensez à surveiller les provisions. Profitez de cette période calme pour nettoyer et entretenir votre terrain, repeindre les ruches, ranger les cadres vides et vous documenter sur les abeilles. 

Février :

Surveillez les éventuelles maladies et attention la ruche d’une colonie morte doit être fermée au plus vite afin d’éviter les pillages.

Mars :

Il va falloir construire des cadres et enlever les réducteurs de entrée. Mettre en place des abreuvoirs, en général à cette époque, les abeilles ont besoin de beaucoup boire pour faire la bouillie larvaire. Pensez également à mettre une hausse sur les colonies très forte si nécessaire. Le mois de mars est celui pendant lequel la reine accroît la ponte, mais celle-ci sera perturbé si on ouvre la ruche alors que la température est basse. Le risque sera alors de refroidir le couvain et de ce fait toute l’évolution de la colonie en pâtira. Il faut éviter d'ouvrir à moins de 15 °C.

Avril : 

Les colonies vont durant ce mois se développer très vite, il faudra que l’apiculteur soit vigilant et surveille ces ruches afin de les diviser ou d’agrandir les cadres. Si les températures le permettent (sup. à 20 °c pendant 3 jours consécutif) l’apiculteur pourra effectuer sa visite de printemps. Lors de celle-ci, il devra vérifier les points suivants :

- Que les provisions soient suffisantes

- Vérifier le couvain et son aspect

- Vérifier la reine (Attention si absence de couvain, il faut s’assurer que la reine est bien présente)

- Regarder le nombre d’abeilles dans la ruche.

Mai : 

En cette saison les rentrées de provisions sont énormes. Les abeilles auront construit les cadres et remplient les alvéoles. Si vous constatez que plus de la moitié des cadres sont plein de miel, il faudra alors agrandir. Une colonie peut entrer entre 1 à 10 kg par jour, vous devez donc vous assurez qu’il y ait toujours de la place. Surveillez également l’essaimage. Statistiquement c’est entre mi-avril et fin juin que se produisent la plupart des essaimages. Il faudra récolter le miel de printemps avant qu'il ne fige.

Juin :

Surveiller les hausses, si vous constatez qu’elles sont remplies au ¾ n’hésitez pas à ajouter une hausse. Il va y avoir le récolte d'acacia et le châtaignier et la ronce en fin de mois. C'est le moment de récolter le pollen.

Juillet :

La fin de la saison apicole approche et vous allez pouvoir procéder aux premières récoltes. Elles se font souvent à la fin juillet Pour pouvoir récolter, assurez-vous que le miel soit operculé sinon il faudra attendre encore un peu.

Occupez-vous de cette opération lors d’une belle journée chaude (environ 25/30°c) et sèche. Attention de ne pas laisser trainer des morceaux de miel ou des instruments en étant recouverts  car cela risque d’exciter les abeilles et favoriser les pillages ( une ruche attaquée par ses voisines peut être vidée en quelques heures). 

Pensez également à faire le traitement anti-varroas.

Août :

Il est temps pour l’apiculteur de faire un petit bilan. Il faudra alors se poser les questions suivantes :

- La colonie est-elle capable de passer l’hiver ?

- Est-ce que la ruche est assez peuplée ?

- Y’a t-il assez de nourriture ?

- Si vous n’avez pas encore fait le traitement anti-varroas il est grand temps de le faire !

Faire lécher les cadres de miel et stimuler la ponte des abeilles d’hiver (A partir de mi-août, les pontes de la reine donneront des abeilles). En fin de mois, il faudra faire un nourrissement lourd si les ruches sont légères.

Septembre :

C’est la fin de la saison apicole. L’apiculteur va pouvoir effectuer sa visite d’automne. Pour cela il faudra vérifier les points suivants pour l’hivernage :

- La ruche doit être bien peuplée.

- Vérification de réserves de nourriture.

- Le couvain doit être sain et compact.

- 2 à 3 cadres de couvain d’abeilles d’hiver doivent être présents.

- Il faudra être attentif aux signes éventuels de maladies afin que les abeilles d’hiver soient en bonne santé.

- Faire un nourrissement lourd aux ruches qui sont peu fournies.

Octobre :

Préparation à l’hivernage. Il faudra réduire les entrées si ça n’a pas déjà été fait et légèrement incliner les ruches vers l’avant. Il faudra arrêter le nourrissement liquide (vous pouvez compléter avec du candi) et assurez-vous que rien ne viendra déranger vos abeilles.

Novembre et décembre :

Vos ruchers sont au calme et au chaud. Il ne faudra pas les déranger durant cette période. Si vous faites un traitement à l’acide oxalique vous devrez alors les déranger ce qui est regrettable car cela va occasionner du stress pour vos abeilles. Attention il est obligatoire de faire ce traitement lorsque les températures sont entre 3 et 8°c.

Tout dérangement ou déplacement brusque de vos abeilles va les obliger à consommer du miel afin de pouvoir rétablir la chaleur perdue. Penser à dégager le trou de vol si il y a de la neige, des branches ou de feuilles afin que les abeilles puissent respirer.

Les colonies fortes sont celles qui hivernent le mieux. Un essaim faible ne pourra pas convenablement passer un hiver rigoureux dans une grande caisse, les abeilles n’auront pas la capacité de chauffer une si grande “maison” et elles pourront mourir de froid même si la nourriture est abondante. Trop engourdies elles ne se déplaceront pas pour se nourrir et elles mourront de faim. Mais pas d’inquiétude si vos colonies sont bien logées, qu’elles ont assez de nourriture et qu’elles sont assez nombreuses pour pouvoir se réchauffer, vos abeilles passeront très bien l’hiver.

Conclusion :  

Le rôle d’un apiculteur est de s’assurer de la bonne santé de ces colonies. Un débutant aura tendance à aller visiter trop souvent ces ruches alors qu’une visite au printemps et une autre en automne sont suffisantes si vos essaims ne présentent pas de problèmes particuliers.

Ces étapes résument les différentes tâches à accomplir lors de votre année apicole. 

Pour mieux gérer votre activité:


Que faire aux abeilles tout au long de la saison?

Comment récolter son miel ?

Comment avoir une miellerie aux norme ?

Le thymol: un traitement Bio contre le varroa

L'acide formique: un traitement Bio contre le varroa

L'acide oxalique: un traitement Bio contre le varroa

Comment nourrir ses colonies en de fin saison ?

Recette du candi pour nourrir ses abeilles l'hiver ?

Construire un chasse abeilles pour la récolte du miel

Comment récupérer un essaim d'abeille ?

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)