Acheter des Reines vierges



Acquérir des reines vierges pour remplacer ses reines est une option très avantageuse. Le coût est assez bas, le transport aisé et elles permettent un suivi génétique rigoureux comme les reines sont marquées. Tous ces avantages peuvent être contrebalancés par une introduction assez difficile, car les reines vierges sont plus rejetées par les colonies.

Pour de nombreuses raisons, l’apiculteur peut être amené à acheter de nouvelles reines. Pour remplacer les pertes d’essaims ou pour apporter du sang neuf dans son rucher, il est possible d’acquérir des reines vierges, c’est-à-dire des reines qui sont sorties de leur cellule royale, mais n’ont pas encore fait leur vol nuptial. Acheter des reines vierges est une option qui présente de nombreux avantages.



Qu’est-ce  qu’une reine vierge ?



Naturellement, la reine commence à éclore 10 jours après l’éclosion de son œuf. Naturellement, la jeune reine commence par tuer ses potentielles rivales, c’est-à-dire une ancienne reine s’il y en a une ou les autres reines à naître. À ce stade de sa vie, la reine est très tonique, sa spermathèque est vide et la reine peut  s’envoler. Elle n’en est pas moins fragile.

La reine fait ensuite plusieurs sorties hors de la ruche qui sont des préparations du vol nuptial. Après 4 ou 5 jours, si la météo le permet, la jeune reine part pour son vol nuptial.

Une reine vierge est une reine achetée avant ce vol. Elles sont généralement envoyées juste après la naissance.

Pour ces raisons, toute la manipulation des reines vierges est délicate. L’apiculteur n’a que quelques jours pour introduire une reine vierge. Au-delà de ce délai, la reine peut-être trop âgée et sera difficilement acceptée. La reine doit rester à une température avoisinant les 27 degrés pour être conservée dans les meilleures conditions. Enfin, la jeune reine est encore très légère et très tonique. Son corps n’est pas encore alourdi par ses spermathèques et donc elle se déplace très rapidement sur les cadres et va facilement s’envoler si elle en a l’occasion. Il va donc falloir faire très attention en intervenant sur les ruches accueillant une reine vierge.



Quels avantages à acheter des reines vierges ?



La question se pose. Après tout, une reine vierge était une cellule royale quelques jours auparavant. Acheter des reines vierges présente un certain nombre d’avantages pratiques.

Tout d’abord, là où  une cellule royale peut contenir une reine morte, on est plus sûr de ce qu’on achète avec une reine vierge. On peut les marquer avant introduction et ne pas avoir à les chercher après leur naissance. Certains apiculteurs préfèrent toutefois marquer leurs reines après le vol nuptial, car le marquage les alourdit et les expose aux prédateurs pendant le vol nuptial.

Les reines vierges  offrent une certaine souplesse, car elles peuvent rester quelques jours dans leurs bigoudis avant introduction si on les maintient à température. Le transport des reines vierges est aussi moins périlleux tant qu’elles restent encagées à l’abri des températures excessives. Enfin, les reines vierges sont plus facilement accessibles. En effet, il peut y avoir des délais importants (un an parfois) pour commander une reine fécondée. Un éleveur peut prendre une commande de reine vierge sous 15 jours, ce qui permet une plus grande souplesse. Enfin, le prix des reines vierges est très inférieur au prix des reines fécondées. Il s’agit presque du tier.

Les reines vierges présentent tout de même quelques inconvénients. Le taux d’acceptation des reines vierges est plus faible qu’avec les cellules royales ou les reines fécondées. La jeune reine ne pondra pas avant une quinzaine de jours ce qui retarde le développement de la colonie. 


Avant de les acheter : 

Si vous achetez des reines vierges, il faut vous assurer qu’elles seront issues d’un élevage sérieux. Vous devez pouvoir obtenir des informations sur l’origine des reines. Vous devez connaître la sous-espèce d’abeille et son pedigree.

Connaître le pedigree des souches d’abeilles que vous introduisez dans votre rucher vous permettra de ne pas acheter dans le futur une reine d’une sœur de la précédente et de créer ainsi des problèmes de consanguinité. Ou à l’inverse, si vous avez été particulièrement content d’une reine précédente, vous pouvez vouloir renforcer les traits de cette lignée en introduisant plus de reines de la même lignée dans votre rucher.

Il est important de choisir un éleveur renommé, car son expérience dans l’élevage sera la meilleure des garanties de qualité pour les reines. Contactez l’éleveur par Internet et convenez d’un rendez-vous pour retirer les reines ou d’une méthode d’envoi. L’éleveur doit vous envoyer la date d’envoi de la reine. Pensez à contacter un éleveur relativement proche de vous. L’expédition d’une reine vierge  est possible contrairement aux cellules royales, mais la livraison doit être très rapide et sûre. Le mieux est de les retirer sur place.

Vous pourrez trouver des reines vierges entre avril et septembre au plus tard.


Quel usage pour les reines vierges ?


Les reines vierges peuvent être utilisées pour répondre à plusieurs situations tout au long de la saison. On peut les utiliser pour créer des essaims à partir de paquets d’abeilles, peupler des nucléis en vue de leur reproduction, rattraper une ruche devenue bouchonneuse ou même produire des mâles.


La création d’essaims à partir de paquets d’abeilles


La première et la plus simple des façons d’utiliser des reines vierges consiste à créer de nouveaux essaims à partir de paquets d’abeilles. Un paquet d’abeilles est un groupe de jeunes abeilles sans reine. Pour produire un paquet d’abeilles, prenez une ruche forte et populeuse. Après avoir isolé la reine dans une cage à l’abri, secouez plusieurs cadres au-dessus d’une ruchette à l’écart de la ruche d’origine jusqu’à en obtenir entre 500 grammes à 1 kilogramme. Faites-le en milieu de journée comme cela l’essentiel des butineuses seront absentes ou retourneront d’elle-même à la ruche d’origine. C’est important, car comme les ouvrières changent de rôle en fonction de leur âge en gardant les plus jeunes, on a un paquet d’abeilles riche en nourrices, cirières, gardiennes et ventileuses ce qui sera important pour la création d’un essaim. On évite aussi ainsi la présence de vieilles abeilles qui auront plus de mal à accepter une nouvelle reine.

On a donc notre ruchette remplie de jeunes abeilles. Cette ruchette sera composée de plusieurs cadres de miel et de pollen et d’un ou deux cadres à bâtir. Il est conseillé de ne pas inclure de couvain dans la ruchette d’accueil, car cela réduit les chances d’acceptation de la reine. Avant d’introduire la reine vierge, il faut asperger le paquet d’abeilles avec de l’eau que vous pouvez les vaporiser avec de l’eau légèrement sucrée. Ce léger nourrissement changera l’humeur des abeilles et permettra de faciliter l’acceptation de la reine.


Maintenant, que les présentations sont faites, il faut placer la ruchette en claustration pour 3 nuits. C’est-à-dire qu’il faut placer votre ruchette fermée dans une cave ou un endroit aux alentours de 12 degrés plongé dans l’obscurité. Pour que les abeilles ne souffrent pas de cet enfermement, elles doivent avoir des provisions importantes et le plancher de la ruche doit être au moins partiellement grillagé pour éviter qu’elles n’étouffent. Après la claustration, quand il fait encore noir placez la ruchette à sa place définitive et ouvrez-la. Deux semaines, plus tard, visitez la ruchette pour contrôler la présence de ponte et vous saurez que tout va bien. Une fois la reine acceptée, vous pouvez nourrir la jeune colonie pour la dynamiser et introduire un cadre de couvain.


Reine vierge et nucléi



Il est également possible de suivre les mêmes étapes pour créer un nucléi. Cela peut être intéressant si on a peu d’abeilles disponibles ou si on veut regrouper ces reines vierges dans un rucher dédié à l’accouplement. Un nucléi étant bien plus petit, vous devrez adapter le paquet d’abeilles et le remplissage des nucléi en conséquences. Comptez 110 grammes d’abeilles, et des cadrons remplis de miel et de pollen pour accueillir la reine.


Introduction dans une ruche bourdonneuse


Quand une colonie se retrouve orpheline, sans l’action inhibitrice de la reine, les ouvrières se mettent à pondre. Comme les ouvrières n’ont pas de spermathèque, elles ne peuvent pondre que des œufs non fécondés. Ces œufs donneront des mâles ou faux bourdons ce qui explique le nom de ces ruches à la dérive.

Les ruches bourdonneuses sont vouées à mourir, mais l’introduction d’une reine vierge peut permettre d’inverser la tendance. Les ruches bourdonneuses acceptent mieux les reines vierges que les cellules royales. Les abeilles bourdonneuses ne vont pas réchauffer cette dernière qui risque de ne pas naître. L’introduction d’une reine en ponte est délicate et a un coût plus élevé qu’une reine vierge. Pour que les abeilles acceptent la nouvelle reine, vous devez secouer tous les cadres à une dizaine de mètres de la ruche. Ainsi, les jeunes abeilles devenues pondeuses tomberont et les vieilles butineuses reviendront à la ruche. Vous devez ensuite retirer les accompagnatrices de la cage où se trouve la reine vierge. Attention, comme nous l'avons dit une reine vierge est très dynamique et peut s’envoler à l’ouverture de la cage. Faites cette opération en intérieur là où vous pourrez rattraper la reine en cas de problème.

La reine est ensuite introduite dans sa cage avec du candi. L’opercule est cassé. Ainsi, le temps que les abeilles mangent le candi, elles seront sous l’influence des phéromones de la reine. Attention toutefois, une ruche très bourdonneuse de ne mangera pas le candi et pourra laisser la reine dans sa cage. Vous pouvez mettre la reine directement engluée dans le miel d’un cadre. Il faut maintenant laisser la ruche tranquille et revenir deux semaines plus tard afin de vérifier que la ponte a repris. 


Introduire une reine vierge dans une colonie


L’introduction d’une reine vierge dans une colonie peut être plus problématique, car la reine vierge sera identifiée comme une intruse si on ne prend pas certaines précautions.

Pour que la reine soit acceptée, l’essaim doit être orphelinée depuis neuf jours et les cellules royales détruites. Au-delà de ces 9 jours, l’essaim doit accepter la reine ou disparaître.

Nous obtenons plus de régularité sur le taux d’acceptation des reines vierges, lorsque l’on parvient à orpheliner la colonie receveuse pendant au moins 9 jours. Passer 9 jours, les abeilles n’ont plus de possibilité d’élevage. Placez dans cette ruchette du couvain ouvert et operculé, deux cadres. Complétez la ruchette avec des cadres de miel, de pollen et un cadre a bâtir. Au moment d’introduire la reine vierge, détruisez toutes les cellules royales et introduisez la reine vierge dans une cagette fermée par du candi. Casser l’opercule de la cagette le lendemain. Comme dans d’autres méthodes, on revient deux semaines plus tard vérifier que la ponte a repris. Là encore, le calendrier doit être très précis pour bien anticiper la préparation de la ruchette et la coordonner avec la date de réception de la reine vierge.



En conclusion, on peut dire qu’une reine vierge peut être une solution intéressante pour un apiculteur qui voudrait enrichir son cheptel et créer de nouveaux essaims en partant de paquets d’abeilles ou en créant des nucléi. SI les reines vierges peuvent permettre de sauver des ruches devenues bourdonneuses leur acceptation reste hasardeuse en comparaison avec les reines fécondées ou les cellules royales.

Pour en savoir plus :

Comment marquer une reine ?

Comment s’entraîner à trouver une reine ?

Comment clipper une reine ?

Changer une vieille reine.

Élever des reines.

Comment introduire une reine ?

Comment améliorer ses ruches de production ?

Comment avoir des reines inséminées Buckfast?

Comment avoir des reines de qualités ?

Acheter des cellules royales.

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Filtres actifs