Acheter des la gelée royale en Essonne

La gelée royale qu’est-ce que c’est ?

La gelée royale, cette substance rare, parée de toutes les vertus, est une substance gélatineuse opaque, blanc nacré, d’odeur et de saveur acide. Aussi appelé le lait des abeilles dans le monde apicole. De par ses qualités exceptionnelles, cette alimentation

hors du commun permet une croissance unique dans le monde animale. C’est la clé du développement de toute la colonie.

C’est une substance naturelle secrétée par les glandes hypopharyngiennes, mandibulaires et labiales des abeilles ouvrières de l’espèce Apis mellifera. Les apiculteurs professionnels

utilisent surtout l’abeille Apis melliffera ligustica aussi appelée abeille jaune ou abeille italienne car celle-ci est réputée pour l’abondance de son couvain et pour sa douceur.

La gelée royale est destinée à l’alimentation des larves d’ouvrières et de mâles jusqu’à trois jours et surtout de la reine jusqu’à l’operculation de la cellule royale puis tout au long

de sa vie. On la trouve donc en plus grande quantité dans les alvéoles royales. Issu d’un œuf similaire une reine va vivre plusieurs années et pondre jusqu’à 2000 œufs par jours quand une abeille ouvrière ne va vivre que quelques semaines.

L’apiculteur doit attacher une grande importance à la présence de la reine ainsi qu’à sa bonne santé car elle est la mère de toute la colonie. Son absence cause une importante perturbation parmi les ouvrières de la colonie. En effet, grâce à ses sécrétions phéromonales c’est elle qui régule l’essaimage et empêche le développement des ouvrières pondeuses, elle est à l’origine de la cohésion dans la colonie. Ce n’est que depuis 1609 que Charles Butler, un apiculteur anglais à mis en évidence le fait que la colonie d’abeilles est gérée par une monarchie féminine. La reine ne dispose pas de glandes hypopharingiennes elle est donc dépendante des abeilles ouvrières pour son approvisionnement en gelée royale. La gelée royale ingurgitée par la larve de la future reine va lui permettre en cinq jours de multiplier son poids initial par 1800. Les abeilles sont des insectes sociaux qui déterminent leur activité en fonction de leur âge on appelle cela le polyéthisme d’âge. De ce fait, la gelée royale est produite par les jeunes abeilles appelées « nourrices » qui sont âgées de 5 a 15 jours. C’est elles qui assument les soins indispensables au développement du couvain. Les larves produisent des phéromones dites du « couvain » qui influencent le comportement des jeunes abeilles et stimulent leurs glandes hypopharyngiennes. Ces glandes sont situées dans la tête des abeilles. La taille de ces glandes atteint son maximum à l’âge de 6 jours. En fonction des besoins de la colonie les vieilles abeilles peuvent aussi redevenir nourrices. On appelle cela la plasticité des tâches. L’attention des nourrices est constante et les cellules sont inspectées par différentes abeilles beaucoup plus souvent qu’elle n’est nourrie. Une larve peut ainsi être contrôlée jusqu’ à 7000 fois pour un maximum de 1100 repas. Au mieux pendant sa période de nourrice une abeille peut satisfaire les besoins alimentaires de trois larves. Pour cela elles doivent pouvoir disposer dans la ruche de pollen, d’eau, de miel et d’une température convenable. Les besoins en pollen de la colonie sont de 20 à 40 kg par an et de 3,4 à 4,3 mg par jours. Une grande diversité de pollen de bonne qualité est très importante pour la santé et l’espérance de vie des abeilles. En effet, chaque type de pollen à des vertus nutritionnelles différentes. Il faut donc que l’apiculteur veille à installer son rucher dans un endroit où la biodiversité végétale est suffisante pour permettre aux abeilles d’approvisionner la ruche avec divers pollen et ce tout au long des saisons. La nourriture de bonne qualité est la base qui permet aux abeilles de fabriquer la gelée royale.

Mais que contient cette fameuse gelée royale ?

La gelée royale est constituée d’eau et de protéines, elle est de ce fait le produit de la ruche le plus riche en acides aminés. En effet, elle contient les 7 acides aminés essentiels à

l’organisme dont le tryptophane. Le tryptophane est un neurotransmetteur qui permet dans la journée de fabriquer la sérotonine et donc de ce fait de favoriser un bon sommeil et de lutter contre les troubles dépressifs. Elle contient aussi des glucides, des lipides, des oligo-éléments et des éléments minéraux

tels que le calcium, le fer et le potassium. Mais également des vitamines dont toutes celles du groupe B, tel que la vitamine B5 qui permet la fabrication de l’acétylcholine qui est un neurotransmetteur qui joue un roule important dans le système nerveux central pour la mémoire et l’apprentissage ou encore pour la régulation de l’humeur.

Quels sont les bienfaits de la gelée royale ?

C’est un complément alimentaire naturel revitalisant pour l’organisme. Qui est reconnue pour stimuler de nombreuses fonctions vitales ce qui permet au corps de retrouver énergie et vitalité.

Elle possède une activité antioxydante qui protège les différents organes du corps tel que le foie, les reins, les neurones contre les attaquent induites par les divers agents toxiques rencontrés par l’organisme. Elle permettrait également une diminution du taux de mauvais cholestérol et stimule le système immunitaire et hormonal.

Comment est-elle récoltée par l’apiculteur ?

La récolte de la gelée royale en France s’effectue à partir du printemps jusqu’en été. Le début et la fin de saison peuvent varier légèrement de quelques semaines selon les conditions météorologiques annuelles.

Le processus employé pour produire la gelée royale demande une technicité particulière à l’apiculteur et ressemble à celui utilisé pour l’élevage des reines.

Pour parvenir à prélever de la gelée royale il faut dans un premier temps diviser la ruche en deux et isoler la reine d’un seul côté de celle-ci. Comme les phéromones royales vont s’estomper dans le côté orphelin les abeilles vont alors avoir la sensation que la reine a disparu, donc que la colonie est en péril et elles vont avoir envies de bâtir de nouvelles cellules royales en urgence de ce côté.

C’est alors que l’apiculteur introduit dans cette partie de la ruche un cadre munit de deux ou trois barrettes. Sur ces barrettes sont fixés des amorces de cellule royale que l’on appel cupules et dans lesquels le producteur a introduit des larves âgées d’un jour. Les jeunes abeilles nourricières vont alors déposer en abondance de la gelée royale dans ces cellules artificielles pour les faire se développer. Puis au bout de trois jours pour ne pas que ces larves consomment la gelée l’apiculteur vient alors retirer les cadres de cupules qu’il amène à son laboratoire pour y extraire la précieuse récolte. Avant cela il aura pris soin de remettre un nouveau cadre dans la ruche et à veiller à ce que la colonie ne manque pas de provision de miel pour que le processus continu.

Une fois au laboratoire l’apiculteur procède à la récolte. Pour ce faire, il commence par extraire les larves des cupules qui seront alors sacrifiées. Pour effectuer cette tâche il s’aide soit d’un outil manuel soit d’une pompe à gelée royale instrument que l’on trouve dans tous les magasins apicoles et qui a été créée spécifiquement pour cette manœuvre. Une fois les larves extraites, l’apiculteur utilise la pompe pour cette fois aspirer la gelée. Celle-ci va alors atterrir dans un bocal hermétique après être passé dans un filtre. Il récoltera en moyenne 0,5 à 0,7g par cupules. La gelée sera conserver au frais dans des bocaux d’un kilo et mis en pot de 10g pour les besoin de la vente au dernier moment.

Toute la procédure de manipulation au laboratoire doit se dérouler dans des conditions d’hygiène très stricte pour veiller à la pureté du produit. C’est pourquoi chaque extraction se termine par un nettoyage minutieux de tout le matériel et du laboratoire en entier.

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)