Jean Marie Van Dyck administre une grande base de pedigrees Européens: base de données de pedigrees réalisée par Jean Marie Van Dyck

Le code est intéressant car il permet de nombreuses possibilités comme déterminer la consanguinité, l'hétérosis. Malheureusement, sa richesse le rend extrêmement dense.

Nous travaillerons sur la page de mes pedigrees de 2012.

Comment lire le code d'une reine?

 Prenons comme exemple une de mes reines (JPN) de 2012, voici ce que l'on observe:

B214(JPN)=.12 - B124(JPN) ins B801(BOP)

 La première lettre (ici B) correspond à la race (buckfast, noires...). Il s'agit donc d'une buckfast. 

Les trois premières lettres correspondent au nom de la reine. Dans mes noms, le premier chiffre représente l'année de naissance de la reine. Ici, le 2 représente 2012. Les deux chiffres suivant représentent le numéro de reine. Ce numéro est celui correspondant à la pastille de la reine.

 Ce qui suit le = sont les informations sur le mariage de la reine. Le .12 signifie qu'il s'agit d'une reine de 2012 issue de l'insémination (ins) de la buckfast B124 de chez Julien Perrin avec les mâles provenant des filles de B801 de chez Pascal Boyard (BOP).

Les mâles sont toujours écrits à droite. Les ruches à mâles (RAM) sont réalisées sur les filles de reine souche (F0). Cette méthode permet d'avoir dans les mâles le génome de la reine souche mais aussi des mâles qui ont été utilisés pour l'inséminer.

Comment lire une page de pedigree?

Les pages sont classées par éleveur (code à 3 lettres) est par année. On retrouve sur la page d'une année toutes les croisements réalisés (insémination ou rucher de copulation).

Prenons l'exemple de ma page des croisements de 2012.

Dans le haut de la page nous lisons "Buckfast breeder". Il s'agit des reines souches buckfast utilisées pour faire les reines de la campagne de croisement en 2012. Le vert identifie les back cross (croisements des F1 avec un de leurs parents). Le jaune signifie des croisements de lignées différentes génétiquement. Le résultat est un effet d'hétérosis (vigueur hybride). Ensuite, à droite du nom de reine, nous pouvons voir de quel croisement elle vient. Plus à droite, nous apercevons le croisement à l'origine de la reine B2 (BOP). La ligne sous ces deux pedigrees présente les pedigrees reines à l'origine de la B107 (à gauche) et de la B93 (à droite). 

reineB.jpg

 Ensuite cette ligne présente la souche noire (analysée en mitochondriale) utilisée cette année ainsi que ses ancêtres.

mellifera.jpg

"Just inseminated Breeder" indique les différentes reines utilisées pour les croisements effectués. Ces reines sont donc toutes des filles des reines précédemment présentées. 

inseminated.jpg

 

La partie de la page plus bas présente l'origine des mâles ainsi que le moyen utilisé pour réaliser le croisement.

drone.jpg

"used as bellow" fait une synthèse des croisements réalisés.

use%3Dd+as+below.jpg

Le bas de page présente les légendes de la page. En effet, sur les informations présentées se rajoutent d'autres informations comme les dates d'importation: "imq"...

Comment écrire ses pedigrees rapidement et sans fautes?

J'ai fait ce petit utilitaire pour écrire rapidement et sans fautes les pedigrees pour Jean Marie Van Dyck. Envoyez lui directement le code JM. Vous pouvez télécharger le fichier en bas de page conclusion:

Utilitaire pour écrire les pedigrees Libre office

Utilitaire pour écrire les pedigrees Excel

Les pedigrees de Jean Marie Van Dyck semblent confus en première approche. Ce sentiment est dû à la richesse des informations qui s'y trouvent. Une fois le mode de lecture compris, on comprend qu'il s'agit d'un outil essentiel pour le suivi des croisements. 

Conclusion:

Les pedigrees de Jean Marie Van Dyck semblent confus en première approche. Ce sentiment est dû à la richesse des informations qui s'y trouvent. Une fois le mode de lecture compris, on comprend qu'il s'agit d'un outil essentiel pour le suivi des croisements.